Un peu d'histoire

La Grotte de Nichet

La grotte de Nichet est l'élément remarquable de notre patrimoine communal.

Unique, c'est la seule cavité souterraine du Nord-Est de la France que l'on peut visiter.

En 1985, la municipalité consciente de son importance et de sa singularité réalise un aménagement sommaire afin que les touristes puissent venir admirer ses stalactites, ses stalagmites, ses mervfouilles Nicheteilleuses draperies.

Les aménagements, puis les fouilles ultérieures permettent de faire des découvertes d'un intérêt archéologique : des restes d'animaux aujourd'hui disparus de notre région comme l'ours des cavernes, le mammouth, le renne...mais aussi des ossements humains de l'homo sapiens et de mérovingiens.

D'autres fouilles plus récentes, 1965, aux alentours de la grotte, ont révélé la présence humaine et les dernières en date, 1995, ont permis la découverte d'une tombe commune de l'âge du bronze contenant les squelettes de 17 personnes.

Une autre histoire du 17ème ou 18ème siècle, c'est la découverte lors des aménagements du squelette d'un homme qui se serait retiré dans la caverne pour se soustraire à des poursuites judiciaires et qui y serait mort de faim et de froid.

Après la seconde guerre mondiale, elle tombe pratiquement dans l'oubli et il faut attendre 1987 pour que la nouvelle municipalité remette en état les installations et améliore le confort : escaliers, électricité, système audio...et sur le site se construit un chalet d'accueil.

Depuis, le site a changé. Il se compose désormais d'un petit chalet d'accueil, d'un grand chalet de petite restauration, d'un parking, d'une aire de pique-nique, de bancs, de barbecues, de jeux pour enfants, d'un parcours de santé, d'un château gonflable et d'un observatoire du pin noir.

Visite de la Grotte de Nichet :

La Grotte de Nichet est la seule cavité touristique du Nord de la France que l'on peut visiter.

D'une profondeur de 53 mètres, elle comporte 20 salles réparties sur 3 étages dont une dizaine seulement, sont accessibles au public.

La température est constante de 9 degrés.

Déjà sous Louis XIV , la grotte était connue des habitants du village et des alentours mais nul n'osait s'y aventurer car à cette époque, on pensait que l'enfer était au centre de la terre et que la grotte en était l'entrée.

C’est à partir du XIXème siècles que des personnes bravant les légendes, ont commencé à s'aventurer dans les salles les plus rapprochées.

C'est en 1899 que la grotte est ouverte pour la première fois au public.  Elle va être visitée jusque dans les années 1950 puis seront abandonnées pendant plus de 30 ans car la dernière guerre a causé pas mal de dégâts.

C'est après de nombreux travaux comme la mise en lumière, la mise en place de rampes et la sonorisation, que la grotte est ouverte le 11 avril 1987 pour le plus grand plaisir des touristes.

Les nombreuses fouilles effectuées, que cela soit dans la salle du Gouffre ou la salle du Lion, ont permis la découverte d'ossements humains datant de l'époque Néolithique.

Il y a donc 5 000 ans, vivaient ici des hommes préhistoriques. Le seul endroit pour que les tribus pénètrent dans la grotte, est une ouverture formée naturellement dans la cavité suite à un effondrement et que l'on appelle un aven.

 (Aven : trou se formant dans les régions calcaires).

Au cours de votre visite, vous apercevrez une pélicule noire sur certaines parois. Cette couleur n'est pas naturelle.  Elle provient de la fumée des flambeaux et des lampes à acétylène que les premiers guides utilisaient pendants les visites.

Au fur et à mesure, cette couleur disparaît tout d'abord par le décrochement de plaque de calcaire et étant donnée que la grotte de Nichet continue à drainer des eaux de pluies, les parois retrouvent peu à peu leur couleur d'origine.

De la salle des Nutons à celle du Squelette, en passant par la salle du Gouffre, celle du Clair de lune ou celle des Amoureux, les légendes s'y faufilent entre les stalagmites (qui montent) et les stalactites (qui descendent). Un univers au centre de la terre avec ses personnages imaginaires "les Nutons", son histoire de squelette d'homme ... et ses 114 marches qui permettent un retour à la réalité.

Ces quelques lignes ne sont qu'une invitation, un rendez-vous à Fromelennes, près de Givet, dans la grotte de Nichet pour vous conduire "de surprise en surprise, de merveille en merveille".

L'autre grotte ... la Grotte du Tasson

Non ouverte au public,la grotte du Tasson est réservée aux spéléologues confirmés.le tasson -

La grotte s'enfonce dans le Dévonien moyen (sous-système givétien), à quelques dizaines de mètres de la sortie de la grotte visitable du site de Nichet.

Elle a été découverte en 1950, à la suite de la disparition du chien du guide des Grottes : M.Barbier, dans une anfractuosité connue sous le nom de trou du Tasson (un simple terrier à blaireaux, croyait-on!) mais trop étroite pour permettre le passage d'un homme.

En 1953, des spéléologues ont dégagé l'entrée et ont réussi à pénétrer dans la grotte.

L'entrée, située à la côte 195, est un petit porche dans le fond duquel, à droite, s'ouvre un petit puits très exigu d'une profondeur de 10 mètres.

Il conduit à une petite salle et à un boyau incliné dont le sol est recouvert d'une terre végétale provenant d'une petite galerie obstruée remontant vers la surface.

Ce boyau dle tasson --ébouche dans une salle de 15 mètres sur 5, la salle des Puits qui est le point de départ :

 - d'une verticale de 4 mètres et d'une galerie descendante qui mènent à la salle des Cheminées;

 - d'une petite cavité : la niche des Macaronis;

 - d'un puits de 16 mètres donnant accès à la salle du Mât;

 - d'une galerie horizontale de 12 mètres de long;

 - de deux cheminées ascendantes : l'une de 27 mètres, l'autre de 45.

Toutes ces parties sont fossiles et permettent de descendre à environ 35 mètres de profondespeleo-ur.

Nous sommes encore loin du réseau actif qui doit être le même que celui de la Grotte visitable et qui pourrait correspondre au niveau de la perte du ruisseau de Dion-le -Val (côte 140).

Pourtant, aucune résurgence n'est connue entre cette altitude (140m) et le niveau de la Houille, à la côte 115.

C'est encore un mystère à éclaicir.





                                        

Services en un clic

Actualité

Agenda

Partager

Flux RSSSe tenir informé avec les flux RSS

Météo