Noces de diamant ...

Noces de diamant ...

Pour parcourir les photos :

 un clic sur la photo ci-dessus pour l'agrandir et faites défiler le diaporama manuellement par les flèches.

Les parents et les amis qui vous accompagnaient alors vous avaient souhaité beaucoup de bonheur. Leurs v?ux ont été exaucés puisque vous fêtez aujourd?hui vos noces de diamant, c'est-à-dire 60 années de vie commune.

C'est par ces premiers mots que Didier Bertolutti, maire-adjoint, accueillit ses hôtes, Geneviève et Claude Mallan.

Claude, c'est un titi parisien. Il est né le 14 novembre 1932 à Paris, à Ménil-montant. C'est le deuxième d'une famille de 5 garçons. A l'âge de 3 ans, il débarque chez les Laquettes à Givet pour être élevé, par sa grand-mère Amélie Conrad. Il y reste jusqu'à son mariage. Il effectue toute sa période scolaire à Givet et à l'âge de 14 ans, c'est le début de sa carrière professionnelle. Il rentre aux forges de Ciney près de la gare de Givet réputée pour la fabrication de poêles et de cuisinières.

A 20 ans, il effectue son service militaire, direction l'Allemagne à Fribourg. La quille arrive au bout de 18 mois de service. A son retour, il réintègre les poêles de Ciney. En 1957, il rentre à la Compagnie Française des Métaux, plus connue aujourd'hui sous les noms de Tréfimétaux puis KME. Il débute par la fonction d'ouvrier puis poursuit par chef d'équipe et enfin contremaitre jusqu'à la pré-retraite en 87, à l'âge de 55 ans. La retraite normale sonne à 60 ans.

Geneviève ou \" Ginette \" pour les intimes, nom de jeune fille Absolonne est née le 2 mai 1934 à Flohimont. C'est la petite dernière d'une famille de 3 enfants, 2 filles et 1 garçon, qui habite Terre des Haies. Sa période scolaire débute dans son village puis à l'école des s?urs de Givet jusqu'à l'âge de 18 ans. Ensuite place à l'activité professionnelle, elle travaille en 1966 à la boulangerie Biaudelle qu'elle quitte pour entrer à Tréfimétaux le 22 septembre 1972. Elle prend sa pré-retraite 2 ans après lui c'est-à-dire en 89.

Nos deux mariés du jour se rencontrent en 51 au bal du Café des Sports, lors de la fête patronale de Fromelennes.

Petite anecdote, Claude jouait de son charme pour séduire sa destinée. En effet, à chaque fois qu'il voyait passer Geneviève, notre homme galant se mettait à chanter du Jean Sablon et la fameuse chanson \" Vous qui passez sans me voir sans même me dire bonsoir \". Ils se fréquentent durant 4 ans. Une fois mariés, leur petit nid d'amour se situe à Flohimont, un appartement au-dessus du café-restaurant Fourquet. Ils y restent 1 an puis déménagent rue de Bel Air, une maison des parents de Geneviève. Puis l'occasion d'avoir leur maison se présente car Tréfimétaux décide de construire des pavillons pour leurs ouvriers au lieu-dit Nichet. Ils y habitent donc depuis le 12 septembre 64. 3 enfants font le bonheur de la famille, Alain en 56, Brigitte en 59,  Nathalie en 67 ainsi que 7 petits enfants, 4 garçons et 3 filles.

Pour conclure, notre maitre de cérémonie termina son discours en disant : \" Aujourd'hui, je suis Claude, nous sommes tous Claude \" alors je vous propose de chanter en son honneur sa chanson fétiche avec Brigitte à la baguette et surtout sans fausses notes.

Toutes nos félicitations ? et n?oubliez pas de revenir pour vos noces de palissandre c'est à dire dans 5 ans.

Mis à jour le 01 juin 2018

À lire aussi

Actualités

Inscriptions Ecole Elémentaire (CP) et Maternelle

Les inscriptions scolaires 2024/2025 Ecole Elémentaire : Pour les enfants qui rentreront au CP Les inscriptions se…
voir
Actualités

ALSH PRINTEMPS 2024 : INSCRIPTIONS

                                                                           …
voir